Comment redonner confiance à un employé démotivé au travail ?

Entreprises avr. 01, 2021

C'est l'un des plus grands challenges que peut rencontrer un manager. Que faire pour réussir à mobiliser un collaborateur démotivé ? Pourquoi faut-il réagir rapidement dans ce type de situation ? Quels sont les enjeux ?

Mais de quoi parle t-on ? Un employé démotivé est une personne qui n'a plus envie de (bien) faire son travail. Une personne pour qui le travail n'a plus aucun goût, aucune saveur et qui ne tire aucune satisfaction personnelle dans son quotidien professionnel. On parle parfois aussi de désengagement au travail.

La démotivation : un fléau coûteux pour les entreprises

Avec la formation, la motivation est un des deux leviers incontournables du management. Autrement dit, il existe deux raisons qui expliquent la non-performance d'un employé dans son travail : il n'est pas motivé ou il n'est pas compétent.

Dès lors qu'un employé est démotivé, attendez-vous à ce que la qualité de son travail chute progressivement, que sa productivité baisse, qu'il se désengage et que cela impacte le reste de vos équipes. Et oui ! La démotivation peut être contagieuse ! Elle peut se propager dans votre entreprise et affecter d'autres collaborateurs.

Dans certains cas, la démotivation peut même entraîner de la contre-productivité. C'est à dire que par son désengagement et son manque d'implication la personne fait plus de mal à l'entreprise que de bien.

Vous l'aurez compris, dans une telle situation, il faut agir rapidement ! Le temps est compté et vous devez traiter le mal à la racine.

Faire le point sur les missions et objectifs de l'employé

La première chose à faire est d'avoir une discussion avec la personne concernée. Une discussion dans laquelle il doit pouvoir parler librement et se livrer sur les difficultés qu'il rencontre. Votre rôle n'est donc pas de sermonner votre employé mais de vous montrer à son écoute, sans jugement et avec bienveillance. Vous devez le mettre en confiance si vous voulez avoir une discussion utile.

Les points importants à aborder en premier lieu sont : comment se sent-il en ce moment ? Comment se passent ses missions ? Comment les perçoit-il ? Que pense t-il de ces objectifs ?

Votre obsession doit être de comprendre sa vision des choses, sa version à lui. Cela nécessite de l'empathie, une bonne capacité d'écoute et d'être capable de se mettre à la place de votre collaborateur.

Une fois qu'il a pu exposer ses différents points, c'est à votre tour, en tant que manager, de contextualiser à nouveau les missions et les objectifs de l'employé. Veillez à les intégrer dans une vision plus large qui permettra à votre salarié de comprendre l'intérêt de son travail et d'y donner un sens. C'est le moment où vous devez réussir à trouver les bons mots, à expliquer votre vision d'une manière qui va toucher votre interlocuteur et créer une connexion entre vous et lui. C'est une véritable phase de reconquête que tous les managers ne sont pas capables de réussir.

Confier des missions valorisantes

Pour qu'une personne se remobilise, elle doit se sentir valorisée. Pour cela, rien de mieux que de lui confier des missions valorisantes qui ont du sens pour elle et qui vont naturellement la motiver à bien faire. La notion de valeur est très personnelle et ce qui est valorisant pour certains peut ne pas l'être pour d'autres. Veillez donc à bien connaître votre employé : ses appétences, ce qui est important pour lui, sa personnalité, pour pouvoir lui confier des missions qui vont réellement avoir du sens pour lui. C'est la raison pour laquelle il est important d'avoir la discussion mentionnée plus haut. Sans connaître une personne, il est difficile de bien la manager.

Récompenser les missions réussies

Pour certains, la récompense et la reconnaissance sont importantes. Ce sont les signes que le travail est réussi. Une récompense peut prendre différentes formes : des félicitations en privé ou en public devant d'autres collaborateurs, élargir la gamme des missions confiées en faisant davantage confiance, donner plus de responsabilité, gratifier d'une prime ou d'une augmentation de salaire. La palette de récompenses est large et c'est à vous de les manier au mieux en les adaptant à votre politique interne et aux personnalités de vos employés. Gardez à l'esprit que des choses simples sont à la portée de tous : politesse, écoute, des feedbacks réguliers et honnêtes, etc.

S'appuyer sur l'entourage proche du salarié

Pour certains, l'affect est la chose plus importante. Dès lors, vous pouvez mobiliser l'entourage proche d'un salarié pour accompagner et soutenir les efforts que vous faîtes de votre côté. Échanger avec ses collègues proches peut être instructif et une manière détournée d'arriver à vos fins quand vous avez du mal à instaurer une discussion constructive avec l'employé concerné. Les relations sociales au travail jouent beaucoup dans la motivation de chacun. Vous devez les soigner et encourager les échanges et le dialogue pour créer un véritable esprit d'équipe qui sera utile quand une personne aura un coup de mou. Il est bien plus facile de garder une équipe motivée et engagée si les relations sont bonnes et bienveillantes.


La démotivation au travail est un indicateur à suivre de près en tant que manager. Elle peut être destructrice dans certains cas et il faut être vigilant à prendre rapidement des mesures pour l'endiguer.

Pour cela, un manager a à sa disposition plusieurs leviers de motivation : la discussion ouverte et l'écoute pour bien connaître l'employé, bien communiquer la vision de l'entreprise et le sens des missions confiées, la reconnaissance, les récompenses, soigner l'esprit d'équipe et faire appel à l'entourage proche du salarié.

Bon courage !

Thibaud

Responsable Marketing chez Side